Le sentier des Monts de Baives

Itinéraire

Découvrez sur un itinéraire de 2,5km (50min), la richesse de ce milieu naturel, sa flore calcicole protégée. Vous êtes dans une réserve naturelle, veuillez respecter la réglementation en vigueur à l'entrée du site.

Les balises de randonnée

Départ depuis l'église de Baives

1) Suivez la RD283 en direction de Moustier en Fagne. A l'intersection suivante, au niveau de l'oratoire, grimpez la route vers les Monts de Baives.

2) En haut à gauche, prenez vers le château d'eau, quittez ainsi la route.

Pénétrez dans la Réserve Naturelle Volontaire des Monts de Baives par une barrière.

Tout droit, rejoignez la Chapelle Saint Fiacre (1756), notez à proximité deux tilleuls inscrits à l'inventaire des arbres remarquables du Parc Naturel Régional de L'Avesnois.

3) Face à la chapelle, continuez à gauche. Quittez le site par une seconde barrière et descendez le chemin droit devant vous. Celui-ci offre le panorama de la fagne. Admirez l'ancien four à chaux datant du 19ème siècle, restauré il y a peu.

4) A la route, retrouvez par la gauche l'église et le village de Baives.

La richesse des Monts de Baives

Les Monts de Baives s’étendent sur 44 ha et culminent à une altitude proche de 220 m. Le site renferme un trésor âgé de 370 millions d’années : la structure terrestre est, en effet, composée de calcaires récifaux de couleur bleu gris appelé couramment « pierre bleue ».

Sur les sols pauvres et calcaire du site se développe une flore caractéristique des affleurements dévoniens d'un intérêt botanique exceptionnel : des orchidées.

165 espèces recensées dont 17 protégées.

Par exemple :

- L'orphys abeille, ainsi baptisée pour son mimétisme avec l'insecte.

- L'orchis grenouille

- L'orchis bouffon

- L'oeillet des chartreux

L’écosystème ne serait pas entier sans la présence d’insectes, de papillons, criquets et de lézards. Des chauves-souris séjournent même dans l’ancien four à chaux du XIIIe siècle. Une telle richesse écologique justifie le classement de 10 ha en Réserve Naturelle Volontaire, pour préserver ce patrimoine, en accord avec son propriétaire.

Cet écrin de nature est entretenu par le pâturage des moutons.

Mais aussi une avifaune caractéristique et rare le bruant jaune ou les hiboux moyen et Grand Duc.